Le grand public et les médias débattent sans relâche et de façon controversée de la question de l’utilité et de la sécurité des édulcorants. Le séminaire pour les médias et les experts, organisé aujourd’hui par Coca-Cola Suisse, s‘est penché sur le thème «Les édulcorants – malédiction ou bénédiction?». Les contributions scientifiques du Prof. Dr Jürgen König et du Dr. Isabelle Aeberli ont clairement prouvé que les critiques émises ne sont pas justifiées. Ils estiment que les édulcorants sont sûrs et ont constaté qu’ils peuvent aider certains groupes de personnes à réduire leur poids pour vivre plus sainement. La table ronde finale, en compagnie d’experts des domaines de la santé, de l’alimentation et de la protection des consommateurs, a démontré à quel point il est important de mener un dialogue franc et ouvert en vue de promouvoir des débats objectifs et de trouver des solutions au problème du surpoids en Suisse.

Des experts des domaines de l’alimentation, de la santé, de la gastronomie, de l’économie et de la politique ainsi que des représentants des médias ont répondu à l’invitation de Coca-Cola et ont participé aujourd’hui à un séminaire d’information et à un dialogue consacré aux édulcorants. Cette rencontre destinée aux médias et à des experts a remporté un franc succès. Elle était placée sous le patronat de la Société Suisse de Nutrition SSN et s’est déroulée pour la deuxième fois après le séminaire de 2013.

Les édulcorants sont sûrs

La manifestation a été inaugurée par un exposé scientifique du Prof. Dr Jürgen König, professeur en alimentation humaine spéciale de l’Université de Vienne. Dans son exposé, il s’est penché sur les critiques formulées à l’encontre des édulcorants alternatifs. Il a démontré en détail que la réévaluation des édulcorants, autorisés à ce jour par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), ne laisse aucun doute quant à leur sécurité. En outre, Monsieur König a fait savoir que l’apport d’édulcorants n’augmente pas le risque d’être atteint à long terme de maladies liées à un taux d’insuline trop élevé (adiposité, diabète de type 2, syndrome métabolique).

Les édulcorants peuvent contribuer à une réduction du poids pour une vie plus saine

Dans son exposé, le Dr Isabelle Aeberli de l’ETH de Zurich, Institut de sciences alimentaires, alimentation et santé, s’est penché sur le rôle des édulcorants dans notre vie quotidienne. A la question de savoir si les aliments avec des édulcorants aident à perdre du poids, Madame Aeberli a répondu: «Même si les données dont nous disposons actuellement ne sont pas encore concluantes à cent pour cent, surtout pour ce qui est de leur utilité à long terme, différentes études, effectuées avec des enfants et des adultes, font ressortir que le remplacement ciblé de boissons contenant du sucre par des boissons sucrées avec des édulcorants peut contribuer à réduire le poids pour une vie plus saine.» Elle a entre autre complété cette déclaration par la présentation de l’étude «Obesity», parue récemment dans un magazine spécialisé, qui compare les effets directs entre les boissons sucrées sans calorie et l’eau sur la perte de poids: cette étude arrive entre autre à la conclusion que, dans le cadre d‘un programme de 12 semaines visant à perdre du poids, les personnes, consommant des boissons sucrées avec des édulcorants ont perdu plus de poids et ont ressenti une sensation de faim nettement moins grande que celles qui n’ont bu que de l’eau pendant toute la durée du programme[1].

Coca-Cola Suisse s’attaque de façon proactive au problème du surpoids

Le Dr Petra Burger, manager Health & Nutrition Communications chez Coca-Cola Suisse et Autriche, a ensuite présenté au public les initiatives en cours chez Coca-Cola Suisse dans les domaines de la santé et d’un style de vie actif. «En tant que fabricant leader dans le domaine des boissons, nous faisons partie de la population suisse et c’est pourquoi nous voulons fournir une contribution constructive à un style de vie équilibré et sain des Suissesses et des Suisses.» C’est en ces termes que le Dr Burger a introduit son exposé.

«Depuis l’été dernier, nous avons introduit un nouveau style de communication. Nous informons clairement les consommatrices et consommateurs de la teneur en calories de nos produits et de l’activité physique nécessaire pour brûler les calories consommées», dit Burger. De plus, la teneur en calories des boissons (Guideline Daily Amount GDA) est clairement visible sur tous les produits Coca-Cola: «le consommateur a le choix et la possibilité de sélectionner le produit adapté à ses besoins respectifs. Nous lui proposons un vaste assortiment de boissons sans alcool, sucrées, avec ou sans calories, mais aussi des eaux minérales, des boissons sportives et des jus. Nous proposons également la majorité des boissons, contenant des calories, en version light sans calorie.»

Coca-Cola Suisse soutient le dialogue

Ensuite, Petra Burger a présenté les programmes organisés par Coca-Cola Suisse pour plus d’activités physiques et de sport au quotidien, comme la Coca-Cola Junior League CCJL de l’Association suisse de football ASF, différents packs d’activation pour jusqu’à 100 tournois de football amateur en Suisse, Cityrunning.ch, la course «Vaduzer Städtelauf», le FC Nationalrat ainsi que la plateforme informative get-active.ch, visant à promouvoir un style de vie actif en Suisse. Coca-Cola Suisse souhaite soutenir un dialogue franc et ouvert entre les parties impliquées dans les domaines de la santé et de l’alimentation pour fournir une contribution permettant de trouver des solutions pragmatiques au problème du surpoids.

Brochure informative «Édulcorants: de quoi s’agit-il et quelle est leur utilité?»

Petra Burger a ici attiré l’attention sur le fait que le premier séminaire pour les médias et les experts, consacré au thème du «style de vie équilibré» en 2013 a également marqué le lancement de la brochure «Les édulcorants: que sont-ils et quelle est leur utilité?». Cette brochure est placée sous le patronat de la Fondation suisse de l’obésité FOSO et de la Société Suisse de Nutrition SSN et a pu être publiée grâce au soutien financier de Coca-Cola Suisse. Des experts suisses, leaders dans le domaine de l’alimentation [2], répondent aux questions les plus fréquentes consacrées à la sécurité des édulcorants, exposent les avantages de l’ajout d’édulcorants artificiels aux plats et aux boissons et fournissent un aperçu des édulcorants non caloriques disponibles en Suisse.

Une table ronde avec des experts renommés discute le thème controversé des édulcorants

Afin de pouvoir continuer à mener à bien ce travail de façon durable, une table ronde a clôturé aujourd’hui le séminaire pour les médias et les experts. Le Dr Jeanne Fürst a animé ce débat avec des experts renommés, entre autre Heinrich von Grünigen, président de la Fondation suisse de l’obésité FOSO, Michel Rudin, gérant du forum des consommateurs kf et Beatrice Conrad Frey, diététicienne diplômée FH. Ils ont débattu de ce thème controversé des édulcorants.

Cette discussion animée, avec une participation active du public, a prouvé une fois de plus que des échanges francs et ouverts sont essentiels pour débattre objectivement de thèmes sociétaux complexes, comme le problème croissant du surpoids dans la société actuelle ou encore l’utilisation des édulcorants, ceci afin d’élaborer des solutions complètes.

Les intervenants et leurs contributions:

  • Les édulcorants face aux critiques du Prof. Dr Jürgen König, chaire d’alimentation humaine spéciale à la Faculté des sciences de la vie de l’Université de Vienne
  • Les édulcorants au quotidien du Dr Isabelle Aeberli, ETH Zurich, Institut de sciences alimentaires, d’alimentation et de la santé 
  • L’engagement de Coca-Cola dans les domaines «Health & Nutrition» du Dr Petra Burger, manager Health & Nutrition Communications de Coca-Cola Suisse et Autriche

Téléchargements

Vous trouverez tous les manuscrits originaux ainsi que les présentations PP des exposés sur le site http://cokeurl.com/SuessstoffePPCH

La brochure «Les édulcorants: que sont-ils et quelle est leur utilité?» peut être téléchargée gratuitement sur le site http://cokeurl.com/edulcorantsCH ou être commandée par e-mail à l‘adresse coca-cola@richterich-partner.ch.

Coca-Cola en Suisse

Depuis 1936, Coca-Cola fabrique ses produits pour les consommatrices et consommateurs suisses sur place – à Bolligen (BE), Dietlikon/Brüttisellen (ZH) et Vals (GR). Coca-Cola créé ainsi plus de 1.000 emplois en Suisse. 90% des boissons vendues en Suisse par Coca-Cola sont fabriqués en Suisse. 95% des ingrédients, nécessaires à la production des boissons, proviennent de fournisseurs suisses.

Au total, Coca-Cola contribue ainsi à une création de valeur de 1,2 milliards de francs et à garantir 16.500 emplois en Suisse. Chaque franc directement gagné par Coca-Cola permet une création de valeur de huit francs supplémentaires en Suisse. Si, au lieu de les fabriquer en Suisse, Coca-Cola importait ses produits de l’étranger, le manque à gagner pour l’économie suisse s’élèverait non seulement à 84 millions de francs mais il y aurait aussi 980 emplois et postes d’apprentissage en moins.

Vous trouverez de plus amples informations sur www.coca-cola.ch ou suivez nos infos sur twitter.com/CocaCola_CH .

_____________________________________________________________________

[1] The Effects of Water and Non-Nutritive Sweetened Beverages on Weight Loss During a 12-week Weight Loss Treatment Program, John C. Peters, Holly R. Wyatt1 Gary D. Foster, Zhaoxing Pan, Alexis C. Wojtanowski, Stephanie S. Vander Veur, Sharon J. Herring, Carrie Brill and James O. Hill, à télécharger sur le site http://anschutz.new-media-release.com/study/index.html

[2] Prof. Dr. med. Ulrich Keller, ancien médecin-chef de la clinique d’endocrinologie, de diabétologie et d’alimentation clinique de l’université Bâle

Prof. Dr. med. Roger Lehmann, médecin dirigeant auprès de la clinique d’endocrinologie, de diabétologie et de l’alimentation clinique de l’université Zurich

Dr Isabelle Aeberli de l‘ETH Zurich, Institut de sciences alimentaires, d’alimentation et de la santé