Son numéro se trouve sur chaque bouteille de Coca-Cola: 0848 80 80 00

Jasmin Kienast répond aux questions des consommateurs par téléphone, mail & SMS, et t’explique tout ce que tu as toujours voulu savoir au sujet de Coca-Cola.

Tu veux bien nous raconter tes débuts chez Coca-Cola?

Chez Coca-Cola, la qualité du service commercial était déjà une priorité dans les années 1990. À l’époque, c’était le téléphone qui assurait le lien direct avec les consommateurs - Internet et les messageries électroniques n’étaient encore qu’à leur début, tout comme les téléphones portables; et personne n’écrivait de SMS.

Peu de temps après, Coca-Cola proposait une ligne interactive dont le numéro était affiché sur tous les produits. Elle permettait d’écouter des informations enregistrées sur une bande, de nous avoir directement à l’autre bout du fil ou de laisser un message sur le répondeur. C’est moi qui m’en occupais. Puis, au fil du temps, les besoins ont évolué, le site Internet a été créé, pour la correspondance on adoptait l’e-mail ou les SMS. L’offre s’est considérablement élargie avec le temps, et mon travail avec.

Tu te rappelles ton premier Coca?

Non, c’était il y a trop longtemps! Par contre, je me rappelle quand j’étais petite et que mes parents m’autorisaient à commander un Coca au restaurant. De toute façon, je ne voulais que ça. Eux ils buvaient du vin rouge et moi un Coca-Cola qui était presque de la même couleur. De plus, j’insistais toujours pour le boire dans un verre à vin et pour trinquer avec eux. Je me souviens aussi que cela a parfois provoqué des regards de reproche de la part de voisins de table qui croyaient réellement que cette fille d’à peine sept ans buvait déjà du vin! Qu’est-ce que je ça pouvait m’amuser!

La meilleure anecdote en rapport avec la marque au cours de ta carrière professionnelle? 

J’ai eu l’occasion d’accompagner mon petit copain de l’époque à un grand mariage aux États-Unis. En vérité, je m’y ennuyais un peu jusqu’à ce que quelqu’un propose un quiz et des prix à gagner. Les questions tournaient toutes autour de Coca-Cola parce que c’était la boisson préférée des jeunes mariés. J’ai alors assuré comme une championne et si je n’ai pas raflé tous les prix c’est parce que mon copain me suppliait de me taire! D’ailleurs, on s’est séparé peu de temps après.



Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

Elles varient beaucoup, allant de la demande d’information sur les différentes marques de Coca-Cola, sur les campagnes promotionnelles et publicitaires et sur les ingrédients aux réclamations que nous traitons aussi en passant par les contacts fréquents de la part de fans.

Beaucoup de questions concernent en outre l’entreprise Coca-Cola et son histoire, d’autres ont un lien avec des rumeurs; enfin on nous demande aussi souvent si l’usine Coca-Cola peut se visiter (oui !) ou si le Coca light ou zéro ne contient vraiment pas de sucre (eh oui!).

En fait, nous sommes là pour renseigner sur «tout ce que tu as toujours voulu savoir sur Coca-Cola».

Tu as quelques exemples croustillants à nous révéler?

Je précise que, par principe, nous prenons tous les messages au sérieux en donnat systématiquement une réponse claire, selon le leitmotiv: aucune question n’est bête. Mais nous constatons souvent aussi, et non sans plaisir, que les consommateurs de Coca-Cola ont beaucoup d’humour.

Par exemple, lorsque le premier clip de la campagne Coca-Cola zéro est sorti dans les régions germanophones, avec comme vedette le gardien de la Bundesliga Manuel Neuer («…und wenn du willst, bin ich gar nicht deine Freundin, sondern Manuel Neuer» ou en français «… tu préfères que je sois ton amie ou que je cède ma place à Manuel Neuer?»), j’ai effectivement reçu tout un tas d’e-mails assez drôles qui disait, entre autres, que la magie de Coca-Cola zéro n’opérait malheureusement pas, car il était impossible de déloger la belle brune du canapé. 

Et après la sortie des étiquettes avec les prénoms sur les bouteilles, nous avions reçu des propositions de noms ou petits noms vraiment tordants à afficher aussi, selon certains.

Je reçois aussi pas mal de questions pour savoir s’il est possible d’utiliser le logo Coca-Cola auxquelles la réponse est bien entendu «non» puisque ce dernier est mondialement protégé, bien que, dans ce domaine, l’imagination n’a pas de limites: des vieux tacots, des écharpes tricotées par des grands-mères, un livre de plus de 100 pages avec seulement Coca-Cola écrit dedans, etc. Il y a aussi le logo tatoué; qui sait, cette préférence affichée aura peut-être une durée de vie plus longue qu’un prénom sur la peau comme témoignage amoureux…

Quel est ton Coca préféré? La version Classic, zéro, light ou encore life?

Ça ne fait aucun doute: le Coca-Cola Classic très frais avec des glaçons, mais pas de citron! Taste The Feeling – une expérience incomparable!