L’industrie européenne des boissons rafraichissantes sans alcool vient de révéler cette semaine un engagement audacieux portant sur une réduction supplémentaire de 10% de la teneur moyenne en sucre dans les boissons gazeuses ou plates entre 2015 et 2020.

La nouvelle initiative adoptée volontairement par les industriels vise à aider les consommateurs européens à mieux contrôler leur consommation de sucre en leur offrant de meilleurs choix pour leur santé et celle de leurs familles.

Cet engagement, annoncé par la Fédération européenne des producteurs de boissons rafraîchissantes (UNESDA), s’ajoute à l’objectif déjà atteint, à savoir une baisse de 12% entre 2000 et 2015. Concrètement, cela signifie que les boissons rafraichissantes sans alcool disponibles en Europe seront trois fois moins sucrées qu’auparavant ce qui représente une avancée significative dans cette voie, aussi bien du point de vue de la rapidité que de l’étendue des efforts déployés par les industriels.

The Coca-Cola Company, soutenue par ses partenaires embouteilleurs, a travaillé en étroite collaboration avec d’autres acteurs européens et des associations nationales de la branche pour faire avancer le processus engagé en commun et garantir ainsi que les producteurs de boissons rafraichissantes répondent adéquatement au changement des habitudes de consommation, notamment en ce qui concerne le sucre. L’entreprise veut en outre s’assurer que le secteur suit favorablement les appels lancés par les décideurs politiques européens et nationaux portant sur l’élaboration de nouvelles formules, notamment moins caloriques, pour tous les produits fabriqués par l’industrie alimentaire.  

 «Cette nouvelle initiative volontaire visant à réduire la teneur en sucre dans leurs produits démontre parfaitement la volonté des industriels européens du secteur des boissons rafraichissantes sans alcool d’agir concrètement et de contribuer de manière significative à la réalisation des objectives en matière de santé publique», déclare Sigrid Ligné, Directeur général de l’UNESDA.

Un programme lancé il y a plusieurs années déjà

The Coca-Cola Company a lancé il y a plusieurs années déjà un programme visant à promouvoir des boissons allégées en sucre dans toute l’Europe à l’aide de différents outils: nouvelles formules pour les produits existants, innovation, conditionnements plus petits et promotion des boissons à teneur réduite, faible ou nulle en calories.

Dans de nombreux pays comme la France, le Royaume-Uni, la Belgique et les Pays-Bas, entre autres, Coca-Cola s’est engagée aux côtés des associations nationales regroupant les producteurs de boissons rafraichissantes à réduire la teneur en sucre et en calories dans ses produits.

Wouter Vermeulen, Directeur international des relations avec les Gouvernements et le Public, explique: «Grâce au nouvel engagement, l’industrie des boissons unit désormais ses forces au niveau européen – qui représente tout de même un marché fort de plus de 500 millions de consommateurs - en adoptant une approche commune cohérente en ce qui concerne la réduction de la teneur en sucre dans leurs produits

Dan Sayre, Président de l’unité opérationnelle Europe occidentale,  ajoute: «Chaque fois qu’un gouvernement demande aux industriels de son pays de contribuer aux efforts de réduire l’utilisation de sucre dans la fabrication des aliments et des boissons, nous sommes les premiers à lever la main et proposer notre concours

Nikos Koumettis, Président de l’unité opérationnelle Europe centrale et orientale, conclut: «En tant qu’entreprise, nous avons toujours su nous développer parce que nous avons été à l’écoute des consommateurs, des divers acteurs et de la société en générale, et ainsi su répondre aux attentes. Nous sommes tout à fait d’accord que la consommation excessive de sucre n’est bonne pour personne, c’est pourquoi nous aidons les consommateurs à mieux contrôler leurs apports caloriques. Je suis persuadé que cet effort, conjugué aux autres actions que nous menons, aidera le plus grand nombre à faire des choix éclairés pour eux-mêmes et pour leurs familles

L’action menée conjointement par les producteurs européens des boissons rafraichissantes non alcoolisées en matière de sucre

  • Les boissons rafraichissantes non alcoolisées représentent moins de 3% du total des calories absorbées en moyenne en Europe.
  • L’apport calorique moyen pour 100 ml de boisson rafraichissante a été réduit de 12% entre 2000 et 2015.
  • L’offre globale en conditionnements plus petits que 330 ml (cannette standard) a augmenté de 150% depuis 2006.
  • Aujourd’hui, plus de 30 conditionnements différents sont disponibles au choix.
  • 66% des nouveaux produits introduits sur le marché sont allégés en sucre.
  • Les boissons allégées en sucre/calories ou sans sucre/calories représentent 30% des ventes sur la plupart des marchés européens.

Téléchargez ici la brochure (PDF) sur les mesures de réduction de la teneur en sucre dans les aliments adoptées par les membres de l’UNESDA