«Chacun d’entre nous a des talents; c’est lorsqu’on est jeune qu’il faut les découvrir.» Juro Viljusic s’entretient au quotidien avec des demandeurs d’emploi. Parmi eux, beaucoup sortent de formation et cherchent un premier job. «Choisir parmi plusieurs centaines de candidats n’est vraiment pas facile et, souvent, c’est un petit détail qui va faire la différence. C’est pourquoi il est très utile d’être guidé par des gens expérimentés qui dispensent des conseils et apportent de l’aide pour se lancer dans le monde du travail.»

Des ateliers pour les 18 à 25 ans

Qu’est-ce qu’un « spécialiste de recrutement de talents » (Talent Acquisition Specialist)? Chez Coca-Cola, ce sont une quarantaine de collaborateurs qui, en tant que coachs volontaires, s’investissent activement dans le programme Youth Empowered. C’est ainsi que s’appelle le nouveau projet adopté à l’échelle du groupe avec lequel Coca-Cola HBC s’engage à lutter contre le chômage des jeunes en Europe. A l’échelon de la Suisse, l’entreprise met en œuvre le programme en partenariat avec Pro Juventute, première fondation suisse qui mène un travail durable auprès des enfants et des adolescents.  


Inscription aux ateliers de coaching Pro Juventute

Des pédagogues de Pro Juventute et des coaches de Coca-Cola accompagnent des jeunes de 18 à 25 ans dans le cadre d’ateliers pluridisciplinaires pour les aider à franchir le pas entre la fin d’une formation et l’entrée dans le monde du travail en dispensant des conseils issus de la pratique et en répondant aux questions comme choisir un métier, comment postuler à une offre d’emploi et comment acquérir des compétences médiatiques, notamment sur les réseaux sociaux. Les plus de 40 coachs Coca-Cola travaillent bénévolement, mais peuvent compter les heures d’intervention comme temps de travail.

Pourquoi s’engager pour lutter contre le chômage des jeunes?

En Suisse aussi, le chômage des jeunes est un défi important à relever, comme l’explique Juro Viljusic: «Sur le marché du travail en Suisse il n’y pas assez de personnes qualifiées. C’est une chance pour nos jeunes d’acquérir des compétences spécifiques. En revanche, s’ils ne saisissent pas les opportunités qui se présentent au début, c’est souvent trop tard ensuite pour qu’ils deviennent des personnes qualifiées et un important potentiel se perd

Fabio Rizzo, Junior Key Account Manager chez Coca-Cola Suisse, s’est porté volontaire comme coach. Son engagement, il le motive comme suit: «Il ne faut pas qu’un seul jeune, une fois atteint l‘âge de 25 ans, jette un œil en arrière et se dit: si seulement j’avais su… Je considère comme un devoir d’apporter un plus aux jeunes pour les aider à réaliser leurs rêves de carrière.»

«Des attitudes de je-m’en-foutiste et on ne vit qu’une fois ne marchent plus dans le monde du travail.»


Fabio fait partie de celles et ceux qui ont connu la situation confortable de pouvoir choisir leur employeur. Il est conscient qu’aujourd’hui beaucoup de chercheurs d’emploi n’ont pas cette chance. C’est pourquoi il aimerait leur faire profiter de son expérience. «Ce qui m’importe c’est qu’ils prennent pleinement conscience des conséquences possibles de leurs actes. Qu’ils sachent, par exemple, que des attitudes de je-m’en-foutiste et on ne vit qu’une fois ne marchent plus dans le monde du travail. »

Les conseils des coachs Coca-Cola

Dina Geyran, National Account Manager chez Coca-Cola Suisse, avait bénéficié de l’aide de sa famille et de ses amis pour entrer dans le monde du travail. «J’aimerais à mon tour aider celles et ceux qui n’ont pas cette chance». Dans le cadre des ateliers Youth Empowered, elle aimerait donner aux jeunes quelques conseils précieux. «Premièrement, il est très important d’être soi-même, notamment dans la présentation d’une candidature. Deuxièmement, c’est en forgeant qu’on devient forgeron: chaque dossier de candidature permet d’apprendre davantage sur soi-même et ses compétences. Il faut en tirer profit pour avancer et non pas se laisser déstabiliser en cas de réponse négative

«Travailler avec eux me permet de rester jeune.»


Le conseil de Tamara Stutz, Regional Sales Supporter chez Coca-Cola Suisse, va dans la même direction: «Les jeunes doivent découvrir leurs points forts et apprendre comment les mettre à profit. Les principaux atouts pour bâtir une carrière professionnelle sont la curiosité et la motivation.» Les échanges avec les jeunes lui tiennent particulièrement à cœur: «En tant que formatrice, j’aime travailler avec les jeunes et leur propose mon soutien en partageant mes connaissances avec eux. Travailler avec eux me permet de rester jeune


Inscription aux ateliers de coaching Pro Juventute