VALSER démontre comment le 100 % recyclage fonctionne — VALSER démontre comment le 100 % recyclage fonctionne - les nouvelles bouteilles de rPET sont fabriquées à 100 % à partir de matériaux recyclés. Cependant, une des exigences pour le 100 % recyclage consiste à collecter les bouteilles usagées et à les recycler.

Nous avons rassemblé les mythes courants concernant l’utilisation et l’élimination des bouteilles en PET. Conclusion anticipée : le tri des déchets en vaut la peine !

Mythe 1 : Peu importe où on jette les choses, à la fin, tout est à nouveau regroupé et brûlé.

Faux ! Le tri des déchets a sa raison d’être : chaque emballage est envoyé dans un but de recyclage potentiel. Les déchets ne sont pas simplement des déchets, mais surtout des matières premières précieuses pour la production de nouveaux matériaux. Le papier recyclé devient du papier, les bouteilles de verre deviennent de nouvelles bouteilles, les métaux sont transformés en de nombreux nouveaux produits et, bien sûr, les bouteilles en PET usagées sont utilisées pour produire les matières premières de nouvelles bouteilles en PET. Certaines parties des bouteilles en PET recyclées, qui ne conviennent plus à la fabrication d’emballages alimentaires en raison de leur qualité médiocre, sont utilisées dans l’industrie des fibres, par exemple, et ne sont donc pas perdues. En fait, seuls les matériaux résiduels et les plastiques brûlés ne peuvent plus être recyclés, car ils sont trop pollués, trop petits ou n’ont pas été correctement éliminés.

Mythe 2 : Les bouteilles en PET recyclées ne contiennent qu’un faible pourcentage de PET recyclé.

Faux ! L’industrie des boissons travaille d’arrache-pied depuis des années pour produire des bouteilles à base de PET recyclé à 100 % et a progressivement augmenté sa part de PET recyclé au fil des années. Une bouteille de Coca-Cola est composée à 41 % de matériau recyclé, un taux record dans l’industrie des boissons en Suisse. VALSER a franchi une nouvelle étape en utilisant des bouteilles composées à 100 % de matériaux recyclés.

Mythe 3 : Les bouteilles en PET peuvent être jetées avec les ordures ménagères, puis triées et recyclées.

Faux ! Ce n’est pas pour rien qu’il existe des conteneurs de collecte de PET dans lesquels sont collectées les bouteilles en plastique. Les bouteilles en PET ne sont pas jetables, car elles constituent une matière première importante pour les nouvelles bouteilles. Les bouteilles en PET qui finissent dans les ordures ménagères ne sont pas recyclées, mais incinérées.

En Suisse, omniprésents et centraux pour le recyclage : les conteneurs de collecte du PET.

Pour cette raison, Coca-Cola est un partenaire fondateur de PET Recycling Switzerland et fournit des conteneurs de collecte de PET afin de promouvoir le recyclage correct des bouteilles en PET, créant ainsi une économie circulaire.

Mythe 4 : Les bouteilles en PET contiennent des plastifiants nocifs.

Faux ! Cette rumeur persiste depuis des années. Cependant, le PET ne contient pas de plastifiant. Comme leur nom l’indique, les plastifiants ramollissent les plastiques. Cependant, l’objectif d’une bouteille en PET étant d’être une bouteille aussi stable que possible avec le moins de matériau possible, les plastifiants seraient contre-productifs.

Mythe 5 : Les emballages recyclables sont les mêmes que les emballages recyclés.

Faux ! Recyclé signifie que le matériau a déjà été recyclé et est donc passé par le cycle de recyclage. Recyclable signifie que le matériau lui-même peut être recyclé. Prenons un exemple : actuellement, les films utilisés pour les plateaux de boisson sont recyclables, mais ne sont pas fabriqués à partir de matériau recyclé. Nous travaillons d’arrache-pied pour continuer à utiliser non seulement des matériaux recyclables, mais également des matériaux recyclés.