Tu savais que Coca-Cola est aussi la première boisson rafraîchissante à avoir été bue dans l’espace? En 1985, la navette spatiale Challenger a rempli sa huitième mission avec, pour la première fois, une canette de Coca-Cola à bord! Nous te racontons aujourd’hui comment cet exploit a pu être réalisé et quelles prouesses techniques ont été accomplies pour que les astronautes aient pu savourer un Coca en apesanteur.

La navette Challenger a décollé le 29 juillet 1985 du Kennedy Space Center en Floride pour réaliser la 19ème mission spatiale du programme NASA Space Shuttle. Une mission hors du commun puisque l’équipage composé de 7 astronautes a embarqué une cargaison vraiment très spéciale: la Coca-Cola space can. En effet, la boisson la plus prisée au monde avait pour vocation d’étancher la soif aussi dans l’espace. Un challenge qui a requis une bonne dose d’innovation technique.

La Coca-Cola space can

C’est bien connu, pendant leurs voyages dans l’espace, les astronautes doivent renoncer à pas mal de plaisirs terrestres; savourer une boisson gazeuse en fait partie. Autrement que sur terre où les bulles s’échappent du liquide dans l’atmosphère, celles-ci restent à l’intérieur de la boisson à cause des conditions de pression atmosphérique spécifiques. Autrement dit: dans l’espace, les boissons gazeuses ne pétillent pas.

De plus, les normes de sécurité particulièrement strictes dans les navettes rendent la consommation de boissons encore plus complexes. Par exemple, il est primordial qu’aucune goutte ne s’échappe dans un vaisseau spatial, car cela pourrait endommager les appareils ultra-sensibles.

Coca-Cola space can
Voici la cannette spécialement inventée en 1985 pour la navette spatiale Challenger: la Coca-Cola space can.

L’invention de la space can était la solution idéale pour laquelle The Coca-Cola Company a investi près de 250'000 dollars américains. De l’extérieur, elle se distingue à peine d’une canette ordinaire de 330 ml. La différence se trouve à l’intérieur où la boisson est contenue dans une poche maintenue constamment sous pression grâce au dioxyde de carbone et qui est équipée d’un dispositif spécial qui empêche le liquide de s’écouler par l’embout buccal grâce à une manette servant de régulateur de débit.

La Coca-Cola space can a révolutionné les voyages dans l’espace en offrant à l’équipage de la navette Challenger une toute nouvelle expérience en termes de dégustation en état d’apesanteur. Le premier a avoir eu ce plaisir était l’astronaute américain Anthony W. England alors âgé de 43 ans: l’événement a marqué un grand pas pour l’humanité grâce à cette invention réussie qui, par la suite, a aussi été adoptée pour les missions suivantes.

De la canette au distributeur de boissons

En solutionnant les nombreuses difficultés posées, les ingénieurs de Coca-Cola ont réussi à équiper les navettes spatiales d’un assortiment de boissons rafraichissantes toujours croissant - pour le plus grand plaisir des astronautes. Après que la Coca-Cola space can a été embarquée six ans plus tard avec succès à bord de la station spatiale russe Mir, elle a aussi fait partie d’une troisième mission en février 1995 en introduisant en plus le Coca-Cola Light dans l’espace en tant que première boisson rafraîchissante à faible teneur en calories.

1995: grâce à ce distributeur qui a équipé la navette spatiale Discovery, les astronautes ont non seulement pu choisir entre un Coca classique et sa version light, mais aussi savourer leur boisson préférée rafraîchie. C’était le premier distributeur de boissons en service dans l’espace.

Le distributeur Coca-Cola en service.
Le distributeur Coca-Cola en service.

Au plus tard avec l’installation du premier distributeur de boissons rafraichissantes dans la navette spatiale Discovery, les boissons Coca-Cola se sont définitivement établies dans l’industrie aérospatiale. En 1996, l’équipage de l’Endeavour a déjà pu choisir entre trois boissons différentes (Coca-Cola, Coca-Cola Light et Powerade).

En 1996, Coca-Cola a développé un nouveau distributeur pour l’équipage de l‘Endeavour qui contenait, outre le Coca-Cola classique et le Coca-Cola Light, aussi la boisson rafraîchissante Powerade.