Le thé! Une boisson merveilleuse, n’est-ce pas? Apprécié par des millions de personnes à travers le monde, de mille et une façons et dans des centaines de variantes et saveurs différentes. Néanmoins, un point s’inscrit toujours au singulier: peut importe où on le déguste, l’heure du thé est synonyme de temps pour soi. Que vous vous offriez un thé à la menthe façon marocaine ou un thé au beurre salé comme au Tibet, boire du thé doit toujours être associé à un instant rien qu’à soi.

Depuis Fuse, nous sommes fans inconditionnels de thé! Voici un peu d’histoire sur cette délicieuse boisson accompagnée de quelques anecdotes drôles et informations sur les habitudes de consommation autour du globe. Choisis un fauteuil confortable, relaxe-toi et accorde-toi une pause thé.

Les faits - l’histoire du thé

  • L’histoire du thé commença en 2737 avant notre ère en Chine. Selon la légende, il fût découvert accidentellement par l’empereur Shennong qui faisait bouillir de l’eau sous un arbre et que quelques feuilles de celui-ci tombèrent dans le récipient.
  • Le thé s’établit en Chine avant d’être connu en Occident. Et comment le savons-nous? Parce que des récipients à thé furent découverts dans des tombes datant de l’époque de la dynastie Han (206 av. J.-C. – 220 apr. J.-C.).
  • Des moines bouddhistes japonais, en voyage d’études en Chine, découvrirent à leur tour la magie du thé. Ils l’intégrèrent à leurs traditions: la «cérémonie du thé» est née.
  •  Ce n’est que vers la fin du XVIe siècle que l’on trouva les premiers écrits européens sur la consommation de thé par des Européens, majoritairement laissés par des missionnaires et marchands portugais vivant en Orient.
  • La première importation de thé vers l’Europe se fit en 1606, de la Chine aux Pays-Bas, où il devint rapidement une boisson à la mode dans le cercle de la haute bourgeoisie hollandaise. La nouvelle se propagea rapidement à travers toute l’Europe.
  • Le mariage de Charles II et de Catherine de Bragance marqua un tournant dans l’histoire du thé au Royaume-Uni. La princesse du Portugal aimait le thé et instaura la boisson à la cour et dans les classes aisées du royaume.
  • Les premières recettes de thé glacé remontent à 1877 – l’une d’entre elles figure dans le fameux livre de cuisine de Marion Cabell Tyree Housekeeping in Old Virginia.
  • Plus tard, vers 1908, fût inventé, par accident, le premier sachet de thé. D’après ce qu’on raconte, les clients du marchand américain Thomas Sullivan, ayant emballé des feuilles de thé dans de petits sacs de soie, les utilisèrent tels quels dans l’eau bouillante.