En septembre 2015, nos collègues aux USA ont publié une liste de tous les partenariats et soutiens financiers pour la recherche menés par Coca-Cola, dans les domaines de la nutrition, de la santé et de l’activité physique. Nous suivons cet exemple et publions aussi pour la Suisse une vue d’ensemble de tous nos dons, sponsorings et partenariats dans ces domaines depuis 2010.

Q&A

Pourquoi n’avez-vous pas publié les montants inférieurs à 500 CHF et pourquoi à partir de 2010 seulement?

Nous sommes convaincus que nous ne donnons ainsi un aperçu raisonnable de toutes les activités pertinentes sur cette période.

Comment peut-on être sûr que toutes les activités sont répertoriées dans la liste?

Nous avons compilé l’aperçu de nos activités avec beaucoup de soin au cours des dernières semaines. Au cas où un projet aurait été oublié, nous l’inclurons lors de nos mises à jour régulières. Nous pouvons néanmoins affirmer que la communication de nos partenariats a été faite de manière transparente et ouverte.

Comment ont réagi vos partenaires?

Les collaborations ont déjà été rendues publiques par des communiqués de presse et autres documentations. Recevoir l’autorisation de nos partenaires, qui d’ailleurs apprécient cette initiative de transparence, n’a donc pas été un problème.

Quelles sommes ont été dépensées au niveau européen? Pourquoi ne pas avoir fait un aperçu pour l’Europe en général?

Coca-Cola est organisé de manière décentralisée. Chaque pays peut décider individuellement, par ex : du lancement de nouveaux produits ou de l’engagement local. C’est pourquoi les délais de publication sont différents pour chacun. Il est cependant prévu que chaque pays publie un aperçu de ses collaborations sur internet.

Pourquoi Coca-Cola finance-t-il des organisations dans le domaine de la nutrition et de l’activité physique ?

Nous travaillons avec des experts individuels et des organisations pour pouvoir apprendre à leurs côtés en nous appuyant sur leur expérience à la fois vaste et indépendante. De cette façon, ils peuvent nous fournir des informations clés concernant nos produits et nos ingrédients. Cela nous permet de renforcer nos connaissances, d'améliorer nos actions et d'offrir davantage de choix aux consommateurs. Nous soutenons également tout un éventail d'organisations, à travers les programmes qu'elles créent, mettent en place et promeuvent.

Attendez-vous des organisations qui reçoivent un appui financier de la part de Coca-Cola qu'elles soutiennent vos produits ?

Non. Nous travaillons avec des experts et des organisations indépendants pour les écouter et apprendre de leur expertise. Ceci nous guide dans nos actions au quotidien.

Voulez-vous éviter une taxe sur le sucre grâce à vos partenariats?

Les consommateurs savent que Coca-Cola contient du sucre. Nous pensons que la meilleure approche pour adresser le problème de l’obésité est de leur proposer du choix et des informations suffisantes. Ceci est, à notre avis, plus efficace que d’augmenter les coûts pour les consommateurs, ce qui pénaliserait surtout les familles à revenus modestes.

Nous sommes convaincus que taxer les sodas en particulier est inefficace. Un impôt ne rendra pas la population plus mince, n’adresse pas directement le problème du surpoids et ne renseigne pas les consommateurs sur une alimentation équilibrée et un mode de vie actif. Nous pensons que des initiatives plus pratiques et motivantes seraient plus pertinentes que de rajouter des coûts aux consommateurs, en taxant des achats hebdomadaires.